Polémique autour de la maison individuelle… le Retour ?

Editorial du 18 octobre 2021

Ce jeudi, Emmanuelle Wargon, notre très active ministre du Logement mettait un terme au processus « Habiter la France de demain » (sous-titré « réconcilier les contraires » !), basé sur une nouvelle consultation citoyenne (un must en Macronie) et dévoilait ce qu’elle en avait retenu.

On le sait, la démarche était très ambitieuse, digne d’un début de mandature (ou quasi programmatique pour un président qui se représente ?).  Il ne s’agissait rien de moins que de « proposer un nouvel idéal aux Français » précise la ministre dès le début de son discours de présentation des conclusions. 

Juste avant d’aborder le sujet qui aura nourri la polémique de la semaine en affirmant «  le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse ».

Propos courageux ou gaffe ? Un peu les deux, non ? 

Courageux, en disant à voix haute ce que quasiment tous les urbanistes, géographes et autres experts professent.

Gaffe, si on ignore que toute une économie dépend de ce secteur, qui peut donner de la voix, surtout en cette période de campagne électorale. 

Et surtout extrêmement difficile à porter comme message politique quand on sait que les Français plébiscitent la maison individuelle…

Questionnée par votre serviteur sur le fait de savoir si c’était un programme à l’échelle d’un quinquennat ou d’une génération, Emmanuelle Wargon répondait « Le changement culturel sera long, forcément… » 

Editorial du 25 octobre 2021

La grande annonce de la semaine, largement passée inaperçue de la presse généraliste, est celle du lancement de France Rénov’. Présentée comme un guichet unique pour tenter de massifier la rénovation énergétique des logements, objectif récurrent de nos gouvernants depuis des années, la plate-forme semble donner corps à l’idée de Nicolas Hulot alors ministre qui l’annonçait avant sa démission. Idée, concept même de guichet unique que son collègue Julien Denormandie en charge du Logement jusqu’à l’été 2020, réfutait totalement. Il l’avait confirmé à plusieurs reprises à HCL. 

C’est le bâtiment – sa puissante fédération, la FFB –  qui, cette semaine, aura tiré le premier pour interroger les candidats à la présidentielle. Bon, c’est un peu tôt, les programmes n’étant pas encore vraiment élaborés et les candidatures à Droite pas encore bien délimitées… Ce sont 3 candidats à la candidature LR sur les 8 personnalités « présidentiables » qui ont planché devant un parterre de professionnels. Et on n’a pas appris grand-chose, si ce n’est que tous veulent construire plus et mieux. Mais on n’est qu’au début de l’affaire.  

Interrogé par votre serviteur sur cette démarche un peu précoce, Olivier Salleron, le Président de la FFB organisatrice de cette manifestation, reconnaît qu’il s’était interrogé sur le calendrier mais qu’il avait finalement décidé de ne pas traîner afin de contribuer à faire émerger la question du Logement dès que possible dans la campagne qui débute. 

Intention très louable, non ?

———-