Janvier : le mois du "mal logement" ?

07/02/2020


--------------


Les élections municipales mobilisent acteurs et politiques alors que  la question du Logement , une des premières préoccupations des Francais,  ne semble guère émerger dans les débats actuels - à part les polémiques parisiennes  ! Mais fin janvier, la Fondation Abbé Pierre et son traditionnel rapport, le 25ème cette année, nous rappellent quelques chiffres désolants (...)


Bref, voici les éditos de la Lettre HCL de ce début 2020.


------


Editorial Lettre HCL 509 du 13/01/2020


On entre en phase très concrète de campagne pour les municipales (et leur corollaire « communautaire ») et l’on voit bien que le Logement, souvent, est un sujet majeur en zone urbaine : les exemples de Paris et Marseille l’illustrent. Hélas, il faut de la polémique pour que le thème émerge dans le débat public. Hausse des prix ici, habitat indigne là… et quelques contradictions que relève justement le crayon de Rodho !


Les rapports entre l’Etat central et les collectivités sont à nouveau au menu avec le projet de loi dit 3D qui serait mis en consultation de manière inédite selon la ministre Jacqueline Gourault. Ce n’est pas gagné si on en croit l’Adcf (les Communautés de France) au moins pour ce qui est de la politique Logement (lire le court article en rubrique « Réforme des institutions locales »).


Et puis, le début d’an neuf n’est pas que l’occasion des vœux (et cérémonies plus ou moins sobres), c’est aussi le moment de faire le point sur certains sujets. Notre « petit » dossier de la semaine est consacré aux regroupements de bailleurs : ça avance et il y a même des surprises !


----------------------------------------


Editorial Lettre HCL 510 du 20/01/2020


Une semaine qui aura été calme malgré les polémiques (nouvelles) du moment : la proposition de la Fnaim d’un fichier des locataires mauvais payeurs, le séquestre « obligatoire » du dépôt de garantie locatif chez un professionnel de l’immobilier imaginé par le jeune député macronien Nogal (qui veut se faire un nom dans le secteur du logement, de l’immobilier) et le « retour » de l’ancien ministre de la Ville, Jean-Louis Borloo qui dézingue le NPNRU en dénonçant – selon lui - l’inaction gouvernementale !


L’enchainement des cérémonies de vœux n’est pas terminé et les acteurs et institutions restent sous le coup des mouvements sociaux, de la vivacité de la contestation du Pouvoir (des pouvoirs ?) avec, pour presque tous, les incertitudes (et les campagnes) électorales qui ne sont guère propices à l’action. Normal.


-------------------------------------


Editorial Lettre HCL 511 du 27/01/2020


Quel contraste ! Et votre lettre contribue aussi à le souligner.


Ce gouvernement est régulièrement critiqué pour sa politique Logement alors que ses vrais succès (enfin, réussites en cours) sont peu ou pas portés à son crédit. La montée en puissance de l’Anah et les moyens donnés au « Logement d’abord » en sont l’exemple.


Le Mouvement HLM est taxé d’immobilisme et ne soulève guère l’enthousiasme, en interne comme en externe, alors que les initiatives et réalisations de terrain sont légion, inventives, et surtout utiles !


Action Logement, après avoir réussi la première étape de sa réforme s’enlise dans des querelles internes, une gouvernance ou les ego et jeux de pouvoirs priment largement sur l’intérêt général dont l’organisation paritaire se revendique. Et pourtant, durant « les affaires »,  le travail, ici et là, avance. Sa production HLM est remarquable et des opérations innovantes voient le jour comme par exemple Dignéo à Marignane.


Les élus locaux le reconnaissent, le Logement n’est pas (hormis à Paris et sur un mode polémique) un des grands thèmes de la campagne des municipales et pourtant, l’urbanisme et les nouvelles constructions le sont presque toujours… comme le précisent les « grands élus » de France urbaine à HCL…


Quel contraste !


----------------


Editorial Lettre HCL 512 du 03/02/2020


A un petit jour près, on aurait pu gloser sur cette date palindrome du 2 février 2020 (02 02 2020) mais votre Lettre HCL paraît le lundi, ce jour étant bien le 3 février ! Beaucoup de choses dans votre Lettre justement.


Pas mal de chiffres et de présentations officielles sous leur meilleur jour, c’est normal pour nos gouvernants qui se font bousculer depuis la malheureuse proposition politique du fameux « choc de l’offre » !


Et puis cette semaine aura été celle de la traditionnelle présentation du rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le Mal-Logement. Au-delà des constats et des dénonciations utiles là où ça ne va pas (et les exemples sont hélas très nombreux), le thème, le focus cette année porte sur les ménages d’une personne seule  ce groupe est désormais le premier en France et constitue plus du tiers des ménages alors que le traditionnel Papa, Maman et 2 enfants n’en représente plus guère que 12% ! Les impacts en matière de politique Logement sont variés et particulièrement importants, encore plus lorsque d’autres difficultés sociales et financières conduisent inéluctablement à des conditions dégradées de logement. Et il ne semble guère que la société ait bien intégré ces bouleversements, à l’instar de celui du vieillissement de la population.


Enfin, on ne tirera pas ici sur l’ambulance, ce candidat à la mairie de Paris, ex ministre Macronien, qui promet une prime de 100 000 euros pour aider à l’accession à la propriété…


=============

Image Janvier : le mois du "mal logement" ?