L'actualité de cette fin d'été (C'est la rentrée !)

C'est la rentrée ! L'été aura été calme en surface mais les problèmes et les tentatives de solution(s) devront resurgir... Fin septembre, on aura le Congrès HLM, la 80ème édition et, durant cette grande manifestation Logement, l'annonce du PLF 2020...
Voici les éditos récents qui rendent (un peu) compte de l'actualité de l'été.
Bonne(s) lecture(s) !


---------


 


Editorial Lettre HCLn° 487 du 15 juillet


C’est l’été.


On n’évoquera pas ici l’affaire Rugy, votre lettre n’ayant pas (encore ?) de rubrique gastronomique. Mais c’est tout de même une occasion de souligner la très large absence de contrôle des conditions réelles d’occupation des logements bénéficiant de dispositifs fiscaux avantageux…


Aujourd’hui le ministre Denormandie est à Marseille. « Il est encore un peu tôt pour en dire plus », mais selon de récentes sources locales et quelques échos plus anciens, il n’est pas impossible qu’Action Logement  - plus exactement Foncière Logement - intervienne sur le patrimoine qui défraie la chronique et que le monde (surtout les élites Marseillaises) a semblé découvrir à la suite du dramatique effondrement survenu en novembre dernier, au cœur de la deuxième métropole du pays.


Dernière(s) heure(s) : Au JO de dimanche, la traditionnelle fournée de médailles « Légion d’honneur » de ce 14 juillet qui distingue au moins 2 personnalités œuvrant pour le logement social, dont l’ancienne ministre Emmanuelle Cosse… C’est l’été.


-----------


Editorial Lettre HCLn° 488 du 22 juillet


Le ministère du Logement devrait être un des premiers contributeurs à la maîtrise des dépenses et apparaît comme un des grands perdants des fameuses lettres-plafonds de préparation du budget 2020.


Julien Denormandie ne peut attendre de moyens financiers supplémentaires pour son nouveau cheval de bataille – la rénovation des logements -  et compte ainsi beaucoup sur Action Logement et son « PIV » pour que de bons chiffres apparaissent, et vite, sur ce sujet.


« Il faut dépenser les sous », tel semble être le nouveau leitmotiv entre le ministère du Logement et l’organisation paritaire qui promet des résultats (enfin, des débuts de mises en œuvre) dès la rentrée. Promis, juré.


Laquelle organisation paritaire justement qui, selon certaines informations, ferait l’objet d’une mission urgente de l’Inspection générale des Finances, notamment sur sa gouvernance. Diligentée par le Premier ministre. Affaire(s) à suivre…


-----------


Editorial Lettre HCLn° 489 du 29 juillet


C’est l’été.


Avant les congés, même si elles râlent un peu sur quelques sujets périphériques, les agences immobilières se frottent les mains. Des chiffres de vente de logements anciens jamais atteints et de fortes augmentations de prix presque partout, donc des résultats à l’avenant, d’autant que la plupart des honoraires sont des commissions en pourcentage du prix. Vous avez dit « crise du Logement » ?


On aurait pu en rester là pour ce numéro de veille de pause estivale. D’autant que la Macronie donne l’exemple d’un repos mérité dès cette semaine, alors qu’on attend normalement les premiers jours d’août pour déclarer la trêve.


Il est vrai que la semaine passée a permis in extremis la publication de textes importants comme la réforme de la fonction publique ou la création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Pour cette dernière, HCL avait obtenu un accord de principe pour un rendez-vous avec Serge Morvan qui l’avait véritablement « accouchée », cette Agence. Las, exit Serge Morvan – pour convenances personnelles, dit-on.


Mais le rapport Laffoucrière-Scarpari, sur la simplification normative dans la construction, bien remis « officiellement » au ministre Denormandie lors de la séance exceptionnelle du CSCEE ce 16 juillet n’est, lui, toujours pas publié.


C’est l’été !


-----------


Editorial Lettre HCLn° 490 du 21 août


C’est la reprise (pour beaucoup, non ?) et cette lettre paraît en milieu de semaine, le jour de la rentrée gouvernementale, pour que la publication de lundi prochain ne soit trop volumineuse, malgré le flash du 5 août (voir en image ci-dessous). C’est que beaucoup de textes et documentations sont parues ou accessibles depuis la fin juillet.


Au total, sur les fronts que nous scrutons pour nos lecteurs, cette fin août est assez calme, sauf peut-être à Biarritz, lieu de villégiature prisé, qui subira le G7 (et peu après, pas très loin, au camping de Bunus les entretiens d’Inxauseta…).


Mais pas mal de choses pourraient émerger dès septembre, peut-être même brutalement :


- Action Logement : un proche du dossier nous disait « à la rentrée, ça devrait secouer… »


- Mouvement HLM : un congrès important (le 80ème, et à Paris) qui pourrait être le commencement d’un aggiornamento que beaucoup souhaitent après l’échec de l’institution à défendre les HLM face aux coups de boutoirs de la Macronie.


- Rapports Etat/Collectivités : l’écart entre les déclarations et les actes du Gouvernement agace de plus en plus de dirigeants d’associations d’élus, même parmi ceux qui se sont montrés « Macron compatibles » … d’autant que – au moins dans les esprits des intéressés – la campagne des municipales a bien commencé !


C’est la reprise (pour beaucoup, non ?)


-----------


Editorial Lettre HCLn° 491 du 26 août


L’immobilier va bien, le logement non. Raccourci un peu rapide, certes, mais qui n’est pas complètement faux.


Les professionnels, en particulier ceux de la transaction se frottent les mains, on le sait, avec le cap du million de ventes de logements anciens probablement atteint en 2019 et les promoteurs eux, (en prévision d’une baisse d’activité ?) font « jouer le marché » et augmentent leurs prix de 5 à 6 % !


Les Hlm sont en phase de digestion (difficile !)  des impacts financiers de la RLS et de la hausse de TVA tout en essayant de profiter au mieux des multiples aides « compensatoires » (CDC, Action Logement principalement) au moment où beaucoup préparent les regroupements imposés par la loi Elan. Leur congrès annuel à Paris - le 80ème - voulait aussi fêter les 90 ans du Mouvement mais aura surtout à légitimer l’institution voire (beaucoup le souhaitent à voix basse) à poser les bases d’une profonde réforme.


Les collectivités, que le Pouvoir tente de choyer, sont quant à elles en situation d’attentisme – et c’est bien normal – liée aux échéances électorales prochaines.


Enfin, le Gouvernement navigue à vue sur les économies d’énergie dans le secteur (remplacement du CITE et plafonds de revenus), ayant un budget compliqué à boucler…


Une lettre légère cette semaine pour une rentrée plutôt morose, donc, malgré la météo !


-----------


Editorial Lettre HCLn° 492 du 2 septembre


C’est (vraiment) la rentrée !


Et il faut bien dire qu’il ne s’est pas passé grand-chose la semaine dernière.


Ce qui donne une lettre HCL plutôt légère, même si certains textes importants sont publiés ou annoncés.


Ceux sur les Conventions d’utilité sociale (cadre d’intervention des bailleurs sociaux) après loi Elan et (enfin) sur les sociétés de coordinations qui peuvent être un moyen de regroupement de ces derniers.


Parmi les annonces, celle de la réforme institutionnelle est sur le tapis et on y consacre une sorte de page spéciale.


Julien Denormandie déclare assumer le choix politique de la baisse de la production de maisons individuelles et devrait bénéficier - son département ministériel - des 500 millions ponctionnés par le budget 2020 sur la trésorerie d’Action Logement. Il fait sa rentrée en Seine-Saint-Denis, assez loin des sujets centraux du Logement, même si « la réussite dans les quartiers prioritaires » est, bien entendu, un vrai thème.


------------------------

Image L'actualité de cette fin d'été (C'est la rentrée !)