Quelle rentrée !

14/09/2018


-------------


Quelle rentrée !


 


Ancien et nouveau mondes s’affrontent d’une rive de la Seine à l’autre. Le Sénat veut une loi Elan assez largement modifiée alors que l’Assemblée nationale – acquise au Pouvoir Macronien – veut en rester à sa mouture : la Commission mixte paritaire péniblement constituée et convoquée pour ce 19 septembre parviendra-t-elle à un compromis ? Peu parient sur cette hypothèse à ce jour… D’autant que le climat entre exécutif (et sa majorité de députés) et Palais du Luxembourg  est électrisé par l’affaire « Benalla »  sur fond de report du projet de réforme constitutionnelle !


Très attendu, le plan « pauvreté » vient d’être décrit dans ses grandes lignes par le Président de la République : on retient une idée déjà avancée par d’autres, celles de la fusion des aides en seul mécanisme, ce qui apparaît souhaitable en première analyse. Mais y intégrer les aides aux logement, les fameuses APL,  laisse perplexe. Après des mois de dispute avec les bailleurs sociaux qui ont été contraints de compenser leur baisse, remettre sur le tapis ce sujet est-il un faux pas ? Comment en effet traiter cette aide « affectée »  comme les autres allocations (emploi, famille, handicap, etc.) . Doit-on craindre que l’APL, en réalité le plus souvent directement versée au propriétaire bailleur, ne le soit désormais plus, fragilisant encore les équilibres de gestion des HLM ?


 


Et même une des réussites du secteur, celle de la réforme d’Action Logement, pourrait entrer en zone de turbulences. Cette fois, le Gouvernement n’y est pour rien. Ce paritarisme apaisé qu’il faut saluer pourrait être un peu bousculé :  au motif louable de renforcer la cohérence de l'action des principales structures d’Action Logement, des projets de regroupement de gouvernance  et coordination opérationnelle sont avancés sans avoir fait l’objet de discussions préalables. Alors que le modèle, acté par la réforme, était censé maintenir une « muraille de Chine » entre ses opérateurs Logement et l’activité de collecte/financement. Un peu comme pour la Caisse des dépôts et ses filiales … qui évoque cette même muraille en faisant plutôt le contraire aujourd’hui avec CDC Habitat, a-t-on beau jeu de rappeler chez Action Logement Groupe !


Paritarisme oblige, il faut que syndicats et patronat s’entendent : jusqu’alors, une sorte de consensus prévalait. Aujourd’hui, de sources syndicales convergentes, on en serait loin…


Enfin, même si rien n’est encore officiel, un important changement de dirigeant décidé à la tête d’une des deux principales structures  - et qui provoque quelques remous en son sein – pourrait, un peu sur le mode des chaises musicales, conduire à d’autres changements au sein de l’état-major d’Action Logement. D’ailleurs, un séminaire « management » doit réunir ses principaux cadres d’ici la fin du mois, nous indique Action Logement Groupe.  Affaire(s) à suivre !

Image Quelle rentrée !