Non, le Gouvernement ne souhaite(rait) pas alléger les quotas HLM

17/08/2017


----------------


Au mitan de ce mois d'août, au soir du 17ème jour, le ministre de la Cohésion des territoires (en charge du Logement) et son jeune secrétaire d'Etat se fendent d'un communiqué pour démentir les informations publiées par le grand quotidien du soir.


Le Monde daté du 18/8 titre ainsi un papier Le gouvernement souhaite alléger les quotas d’HLM.


Sous la plume de la spécialiste du secteur, Isabelle Rey-Lefebvre, généralement bien informée, on y apprend que le gouvernement propose(rait) de donner plus de temps aux communes et d’assouplir leurs obligations en matière de logements sociaux issues de la loi SRU...


Que nenni ! rétorque le communiqué ministériel  qui  réaffirme même  son attachement aux principes de la loi SRU qui ont prouvé au fil des années leur efficacité.


Pour ensuite préciser que les pouvoirs publics tiendront le plus grand compte des avis de la Commission nationale (..) présidée par Thierry Repentin (*). Sans lire entre les lignes, on comprend qu'il y a bien anguille sous roche et que des aménagements sont bien envisagés.


(*) Le même Thierry Repntin, un peu vite oublié  (il préside la société des autoroutes et  du tunnel du Mont-Blanc depuis... mai dernier) qui est cité dans l'article du Monde et qui y reconnait certaines difficultés d'application (de la loi SRU nouvelle manière). Le retour du M. Logement du quinquennat précédent ?


Affaire(s) à suivre !


-----------


Plus d’information(s) dans nos éditions hebdomadaires réservées aux abonnés.


Voir notre offre de bienvenue actuellement en cours

Image Non, le Gouvernement ne souhaite(rait) pas alléger les quotas HLM