Une ministre sur bien des fronts !

02/11/2016


La trêve de ces congés de Toussaint n’aura pas été respectée par Emmanuelle Cosse.


Certes, le « démantèlement » (pour ne pas parler d’évacuation) de notre célèbre jungle de Calais l’aura mobilisée. Médiatiquement et politiquement, les deux étant intimement liés.


Son message sur Twitter pour l’illustrer : « Notre pays de 66 M d'habitants peut accueillir quelques milliers de réfugiés. C'est le sens même de la République. »


Mais les commentaires et échanges suscités par ces quelques mots permettent, alors que ce n’était pas l’idée de départ du rédacteur, de révéler l’état d’une partie (qu’on espère la plus faible possible) de l’opinion publique face à ce sujet ! Au-delà des propos tenus et de leur outrance (euphémisme), on ne peut que s’interroger sur ce phénomène de rejet, aux manifestations moins isolées qu’on aurait pu le croire. D’autant plus à l’heure où le Parlement débat d’un projet de loi intitulé « Egalité et citoyenneté », sans même évoquer les risques de surenchère pour la campagne de l’élection présidentielle avec la présence assurée au second tour -nous disent sondeurs et experts- de la candidate du Front National.


Guy Lemée


Editorial lettre HCL 357 du 31 octobre 2016


--------------------------


Photo HCL - Emmanuelle Cosse accueille le Premier ministre au Congrès HLM à Nantes le 27 septembre dernier


Plus d'information(s) dans nos éditions hebdomadaires (réservées aux abonnés)

Image Une ministre sur bien des fronts !