M. Valls : Ce n'est pas un nouveau Plan Banlieue !

Entouré d'une brochette de ministres, le Premier d'entre eux a présenté à la presse vendredi en fin d'après-midi les mesures venant d'être adoptées par le Comité Interministériel dont la réunion avait été organisée par Matignon à la suite des attentats de début janvier.


L'habitat et le logement ont clairement été mis par Manuel Valls au coeur de la lutte contre la violence et la haine de l'autre (qui) ne cessent d'augmenter. Il insiste sur une autre répartition de l'habitat  et souhaite casser les arcanes et les frontières administratives.


Parmi les mesures concrètes annoncées (*) , on retiendra notamment :


- l'avancement de 2 ans du calendrier de certaines opérations de renouvellement urbain (la Caisse des dépôts sera appelée à financer ...)


- la possibilité de baisser certains loyers HLM à la relocation, en contrepartie le bailleur pourrait augmenter le loyer d'un autre logement


- le regroupement de certains patrimoines HLM


- la reprise en main par l'Etat face à des situations de blocage de construction de logements sociaux (les communes en carence SRU) et la nomination de Thierry Repentin comme délégué interministériel en charge de ces sujets


- l'interdiction de loger certains ménages très pauvres, même les bénéficiaires DALO, dans certains quartiers déjà en difficulté.


Sur ces deux derniers points, on peut s'attendre à des controverses...


----------


(*) la présentation de ces mesures est en rubrique documentation sur le site HCL


----------


Plus d'information(s) dans nos éditions hebdomadaires.

Image M. Valls : Ce n'est pas un nouveau Plan Banlieue !